Ici je peux

Toutes les news des jeunes qui se bougent et qui osent

Mister Thot Burger, le premier foodtruck burger vosgien🍔

Depuis 4 ans, Théotime sillonne le département des Vosges au volant (et dans la cuisine) de son food truck bleu « Mister Thot Burger » ! En 2014, il se lance dans ce projet avec l’envie de faire découvrir de délicieux burgers faits maison aux habitants et aux travailleurs des villes et villages autour de chez lui.

Comment est né MISTER THOT BURGERS ?

Je suivais des études de bio-vétérinaire et ça ne me passionnait pas. Je regardais un reportage sur l’essor des food trucks à Paris et j’ai eu le coup de foudre pour ce projet. C’était un concept tout nouveau dans les Vosges alors je me suis dit pourquoi pas me lancer et faire le premier foodtruck à burgers vosgien ?! J’ai toujours aimé cuisiner, mais seulement du fast food. En approfondissant mes réflexions pour ce projet, on se rend vite compte qu’un foodtruck, c’est toujours moins d’investissements qu’un restaurant immobilier. Et forcément, plus simple pour avoir un prêt bancaire. À bien des égards, le foodtruck était le format qui convenait le mieux à mes envies !

JUSTEMENT, COMMENT AS-TU PU TE LANCER ?

Je n’aurai pas pu créer Mister Thot Burger sans l’aide de ma banque. Il m’a d’abord fallu faire une belle étude de marché que j’ai présentée pour convaincre mon banquier. J’ai donc pu obtenir mon prêt à force de persuasion et grâce à un apport financier de ma part avec l’aide de ma famille. Il a aussi fallu définir la meilleure assurance pour le foodtruck et le matériel : non seulement c’est obligatoire mais c’est vraiment utile s’il arrive quoi que ce soit. Ça représente quand même beaucoup d’argent ! Le point le plus délicat était de trouver les bons emplacements et de “faire sa clientèle”. La première année, j’avais donc beaucoup de frais et dans l’entreprenariat, on est beaucoup taxés mais aujourd’hui j’arrive quand même à tirer un petit bénéfice.

Maintenant ce n’est pas tout de se lancer, il faut aussi être capable de monter en compétences pour que l’affaire tourne, il faut continuer à se former. J’ai donc réalisé plusieurs stages de création d’entreprise, à la Chambre des Métiers des Vosges.

DE QUOI ES-TU LE PLUS FIER AUJOURD’HUI ?

De faire plaisir aux gens ! Voir les sourires, avoir des bons retours sur ma cuisine, c’est essentiel. Il n’y a pas vraiment de secret pour séduire sa clientèle : il faut faire de la bonne cuisine. Avoir un bon relationnel et être sympa avec les clients, c’est au cœur de mon quotidien. Je suis aussi fier d’avoir réussi à me faire connaître, c’est toujours beaucoup de boulot de bien lancer sa page Facebook, de distribuer ses flyers, de répondre aux commentaires… Voir qu’aujourd’hui ça marche que je peux en vivre, c’est une fierté !

Il faut bien avoir en tête que la restauration, c’est un métier exigeant : les horaires sont contraignants, on bosse le week-ends, les soirs… Il faut faire ce métier par plaisir sinon ce n’est pas la peine.

Quels seraient tes conseils pour un futur entrepreneur ?

Il faut être motivé et ne pas se laisser abattre. C’est dur et il y aura toujours des difficultés. Mais il ne faut pas cesser de croire en son projet et surmonter les défis. Si on y croit vraiment, il n’y a pas de souci.

Quand tu rencontres Théotime, tu prends cash 1,5kg 🍔

Tu veux faire repérage de bons plans sur nos réseaux ? Suis nous sur le Facebook, le Twitter, le Instagram et le YouTube